Financement: les régions favorisent encore le cinéma

Conférence sur le bilan 2015

Une grande conférence de bilan 2015 a réuni cet après-midi les professionnels du cinéma et de l’audiovisuel de la nouvelle grande région du Sud-Ouest. Ce bilan détaille l’attribution des aides sélectives régionales.

Dans la région Aquitaine, l’heure est plutôt aux réjouissances. Le nombre de dossiers a augmenté de plus de 150 dossiers par rapport à 2014. En ce qui concerne les courts-métrages 56 supplémentaires ont été déposé auprès des pôles régionaux de cinéma. Pour les longs métrages, il y en avait 70 de plus. Noémie Benayoun, chargée de mission création production diffusion, précise que l’importance de la sélection montre l’attractivité de l’ancienne région Aquitaine. Si le cinéma a bien marché cette année avec un engagement de la région à hauteur de près de 2 million d’euros, il y a eu une petite baisse d’engagement dans l’audiovisuel. Ce secteur, qui avait connu une hausse en 2014, est retombé à son niveau de 2013. Près d’un million d’euros a tout de même été engagé.

En ce qui concerne le Limousin, Catherine Rolland, responsable du Pôle Cinéma souligne « l’orientation très auteur et très documentaire » de l’ancienne région. Avec un budget deux fois inférieur au budget aquitain, il s’élève à 1 316 500 euros à la fois pour le cinéma et l’audiovisuel.

Jeux vidéos

Le Fond d’Aide de la région Poitou-Charentes a clôturé le bilan, précisant qu’ils s’attachaient « à avoir un équilibre entre documentaire et animation », a précisé Pascal Pérennès, le directeur même s’« il n’y a pas réellement de règles. » L’ancienne région a donc investi en tout 4 302 000 euros pour le cinéma, l’audiovisuel et le multimédia, l’année passée. Cette région est la seule à investir dans les jeux vidéo et les nouveaux médias.

Aurélie Franc